La cystite intertitielle

La Cystite intertitielle ( CI) est une maladie rare sous diagnostiquée . Elle touche principalement la femme jeune.

Elle provoque des douleurs vésicales atypiques . On ne connaît pas bien le mécanisme d’apparition de cette pathologie. Elle peut être déclenchée par une épisode d’infection urinaire.

Les symptômes sont :
Douleur vésicales permanentes soulagées après avoir uriner
Brulures

Impériosités (envie fréquentes)
Douleur lors des rapports sexuels

Aucun examen complémentaire ne peut faire le diagnostic.
Il s’agit d’un diagnostic d’élimination : on cherchera une tumeur, des infections et autres avant de penser à ce diagnostic.
Une échographie vesicale sera toujours demandée et sera dites normale
Un ECBU peut retrouver une leucocyturie sans germe.

Si votre urologue pense que vous pourriez en souffrir il vous proposera de réaliser une cystoscopie sous anesthésie générale : cela consiste à regarder à l’intérieur de votre vessie avec une caméra miniature.

En effet il existe un signe pathognomonique ( si ce signe est là vous êtes sur d’avoir cette maladie) dans la CI = tache de Hunner . Il s’agit de tache de sang apparaissant lors de la vidange vésicale après remplissage : on dit que la vessie « pleure le sang ».

De plus lors de cette cystoscopie des prélèvements pourront être fait.

Il existe peu de traitement efficace:

  • Le premier est l’hydrodistension de vessie : remplir fortement la vessie sous anesthésie générale pendant 10 min .
    Il est efficace mais pas dans le temps.
  • Depuis peu il existe un nouveau traitement qui consiste à injecter dans la vessie un produit URACYST .

Ce traitement est censé réparer la paroi de la vessie. Ce traitement est disponible à la clinique St Jean par contre il n’est pas pris en charge par la sécurité sociale.